Communiquer à Hong-Kong

Bien que la ville de Hong-Kong soit cosmopolite, environ 95% de la population est d’origine Chinoise. Malgré tout, la population Hong-Kongaise est nettement mieux éduquée qu’en Chine continentale, notamment à Beijing, et vous trouverez aisément un interlocuteur Chinois qui parlent l’anglais. Certains parleront un bon anglais, d’autres un anglais rudimentaires, mais vous arriverez toujours à vous débrouiller. Dans le pire des cas, un Hong-Kongais ou un blanc parlant parfaitement la langue de Shakespeare pourra vous aider.

Que faire si vous ne parlez pas l’anglais ni le Chinois ?

3 stratégies principales pourront être utilisées:

1/ Pour les amateurs de smartphones

Vous avez un iPhone ou un Android Phone ? Alors ce paragraphe est fait pour vous. J’ai téléchargé sur mon téléphone une application gratuite appelée Hanping Lite, qui me permet de taper un mot en anglais et d’avoir différentes traduction en mandarin, selon le contexte voulu. Génial pour m’exprimer à Beijing.

A Hong-Kong, les locaux parlent Cantonnais plus que Mandarin, mais vous pouvez sans doute trouver des applications pour traduire français/anglais, français/cantonnais ou encore anglais/cantonnais. N’oubliez pas de bien recharger votre téléphone car vous n’auriez pas l’air malin si votre batterie meure et que vous comptez seulement sur votre application pour vous débrouiller.

2/ Planifier

Vous pouvez planifier à l’avance vos visites depuis votre hôtel et vous renseigner depuis le WiFi ou votre guide touristique. Vous pouvez également prendre une carte de visite de la réception de votre hôtel pour pouvoir les appeler en cas de besoin

3/ G’Palemo

Avant d’aller en Chine, j’ai acheté le livre G’Palemo, édité par le routard et vendu 5 euros. Dedans, des images symbolisant les choses dont vous pouvez avoir besoin lors de votre séjour (rubriques thématiques : Transports, Pratique, Hébergement, Nourriture, Loisirs). Des images valent 1000 mots, voici l’explication en images

G'Palemo
G'Palemo
Acheter le livre

Pour découvrir d’autres techniques plus extrêmes que j’ai utilisées lors de mon arrivée à Beijing (car à Beijing, contrairement à Hong-Kong, peu de gens parlent l’anglais et quand ils le parlent, c’est un très mauvais anglais) : 9 trucs pour survivre en Chine

Bookmark and Share

Fleche retour bas