J'ai testé l'A-380 avec la China Southern

Très bonne organisation oblige, je découvre le 12 mars que je dois renouveler mon visa touristique Chinois avant le 21 mars et pas le 5 avril… Je décide de partir le 16 et de revenir de Hong-Kong le 20… et réserve mon billet d’avion 3 jours avant mon départ pour Hong-Kong.

Première bonne surprise : le prix. 218 euros par personne pour l’aller/retour avec la China Southern. Pas mal pour un trajet d’un peu plus de 2000 kilomètre… Puis arrivé à l’aéroport, je vois avant d’embarquer la présence de 2 réacteurs sur l’aile droite de l’avion. Serait-ce un A380 ? Je bouillonne d’excitation. Je demande à une hôtesse qui me confirme que le vol Beijing/Hong Kong a lieu en A380. J’émets un petit cri de joie à l’idée de tester pour moi le plus gros avion commercial du monde et un avion quasiment parfait.

Intérieur A380 China Southern

Ce que je savais du A 380 (et pourquoi je trépignais à l’idée d’un jour avoir le privilège de voler avec cet avion)
- Un avion de 70 mètres de long, avec 2 étages de cabine, pouvant accueillir jusque 800 passagers (500 dans la configuration de China Southern)
- Un prix de 300 millions de dollars par avion
- L’avion le plus écologique du monde : moins de 3 litres/100 km/passager (même si cela fait tout de même 17 000 litres par heure)
- Une autonomie de 15 000 kilomètres sans escale…
- Un avion très peu bruyant et très confortable pour les passagers

Enfin, bref, j’en avais déjà parlé dans un des articles d’un de mes blogs… Voilà ce que je pense de la bête…

Un énorme avion

C’est la première impression que je me suis fait de l’avion. L’avion est littéralement énorme – il faut marcher pas mal de temps pour aller d’un bout à l’autre de l’appareil… Le plus impressionnant : la présence d’un escalier…

Escalier d'un A380

Un avion confortable

D’habitude en classe éco, on ne sait pas trop où mettre ses genous… Dans l’A380, pas de problèmes de genoux. On a de la place même si le voisin de devant incline le siège…

Intérieur A380 China Southern

Classe éco A 380

Les premières classes disposent d’un siège pouvant se transformer en lit complet… Il y a aussi un minibar pour les premières classes… Quant au reste, il y a malgré tout plus de place : plus de toilettes, des cuisines plus grandes que dans les avions classiques… Un réel effort par rapport aux avions classiques.

Cuisines A 380

Repas à bord de China Southern

Du confort pour les passagers

L’A380 est muni d’un player vidéo tactile… et dans les films occidentaux, 2/3 des choix sont des films français. J’ai ainsi pu regarder en VO:
- L’élève Ducobu
- La nouvelle guerre des boutons au retour

Le plus : au lieu de donner aux passagers des écouteurs d’une qualité exécrable (m’obligeant à amener mes propres écouteurs intra-auriculaires Sennheiser), China Southern marque un très bon point. Il prête des casques audio de très bonne qualité qu’on rend à la fin du vol… Moins cher pour la compagnie, plus écologique, meilleure qualité audio…

Casques audio à l'intérieur d'un A380

Dommage toutefois que l’avion décollera avec 1 heure de retard (sans possibilité de regarder un film) à cause de mauvais temps à Beijing, et que les players vidéos s’arrêteront au retour bien avant l’atterrissage (après 2h de vol seulement sur une durée de vol de 3h…)

Choix de films français à bprd

Choix de films français dans l'A-380

Un avion pas très bruyant

L’A380 est 2 fois moins bruyant que les autres avions similaires de manière … A l’intérieur de l’habitacle, je fus étonnamment surpris du peu de bruit lors du décollage, mais en altitude de croisière, je ne trouvais pas l’avion moins bruyant qu’un autre…

A 380 posé sur le tarmac à l'aéroport de Hong-Kong

2 réacteurs de l'A380
2 des réacteurs de l'A380. Impressionnant non?

Conclusion

L’A-380 m’a laissé une impression globalement positive quoique légèrement positive. Je m’attendais à un immense avion assez peu bruyant… Un truc de révolutionnaire… L’avion était confortable et le service très bon, mais cela restait un avion très classique. Si je ne savais pas que l’avion était un A380 ni vu l’escalier derrière l’appareil, je n’aurai pas remarqué grand-chose de spécial dans l’avion…

Article complémentaire: Comment aller à Hong-Kong

Bookmark and Share

Fleche retour bas