Maladies à Hong Kong

Un réflexe de base à avoir avant tout voyage est d'aller consulter votre médecin généraliste pour lui parler de votre projet, car même si vous lisez des informations sur Internet (sur ce site par exemple) ou sur un guide de voyage, les zones infestées de maladies sont susceptibles de changer.

Faites le plusieurs semaines avant, pour avoir le temps de commander un vaccin ou des médicaments si besoin est (fièvre jaune, dengue, paludisme...). Indiquez lui le temps de votre voyage, ce que vous prévoyez de faire, où, dans quelles conditions, pour qu'il vous renseigne au mieux sur votre santé.

Paludisme et Hong-Kong

Avant de partir en Chine, j’avais demandé à mon médecin s’il y avait un risque de contamination par le paludisme si je voyage à Hong-Kong. Il m’a répondu que « non » car il y a peu de paludisme (à part dans l’extrême sud de la Chine) et encore moins à l’intérieur des grandes villes. Cette carte est tout à fait révélatrice :

Paludisme en Chine

A moins de profiter de votre séjour à Hong-Kong et visiter d’autres endroits Chinois, comme le Yunnan ou Hainan, les risques sont limités.

Carte détaillée du Paludisme en Chine

Après, comme le montre cette carte plus détaillée, les risques de paludisme sont non-nuls dans la région de Hong-Kong, mais demeurent très faibles.

Conclusion

Mieux vaut-il pour vous prendre un traitement anti-paludéen préventif, sachant que le traitement est très cher (comptez 4€ par jour pour un traitement à base de Malarone) et le médicament est loin d’être exempt d’effets secondaires qui peuvent être importants. Pour être sûr que le remède ne soit pas pire que le mal, un seul réflexe à avoir : parler de vos projets de voyage à votre médecin traitant, qui saura vous renseigner concernant les risques de paludisme ou d’autres maladies – car après tout votre médecin étant la seule personne habilitée à vous faire des recommandations.

Bookmark and Share

Fleche retour bas